POÉSIES

 

– Feux dans la nuit.

 La Renaissance du livre, 2003. Réédition dans la collection « Espace Nord », Labor 2005 ; Luc Pire, 2008. Réédition Impressions nouvelles, 2012, Collection Espace Nord  Poésie n.219 , 2014 Préface de Sylvie Germain et lecture d’Eric Brogniet.

Cette anthologie contient une série d’ensembles poétiques épuisés La Vie à foison , D’amour et de  cendre, Pénétrance , – Haute enfance,  Grand Prix de Poésie pour la Jeunesse  du Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Maisons de  poésie, Paris ; Singulières et plurielles, Collection Parler bas,  Charlieu, La Bartavelle, 1992 .Réédité chez Desclée de Brouwer 2002, avec des photos dans la coll. Littérature ouverte. Arpents sauvages ; Le For intérieur, Prix Max Pol Fouchet de poésie ; Issue des lisières,  Enfance portative,  Trois suites sans gravité Chant de feu ;  les poèmes de Battements d’elles et de Secrète présence, Seuils de Loire, Demeure nomade, Cinq sizains mobiles, Contrechamp, En tous sens.

 

– Désarroi, désaveu in Lieux tressoirs, Rougerie,1988 (en collaboration avec Françoise Lison-Leroy et Michel Voiturier)

– On les dirait complices, Rougerie, 1989 (en collaboration avec Françoise Lison-Leroy)

– La nuit résolue, Rougerie, 1995 (en collaboration avec Françoise Lison-Leroy) 

– Ayeneux, Tétras Lyre, 1996 ; réédition La porte, 2008 

– L’eau des fêtes, La Bartavelle, 1997 (en collaboration avec Françoise Lison-Leroy et François Emmanuel)

– Champs mêlés,

– Traces et ferment, l’Arbre à paroles, 1998 (en collaboration avec Lucien Noullez)  

– D’ailes et d’eau , avec Roger Dudant, Maison de la Culture de Tournai, 1998

– Voix de l’entente, l’Arbre à paroles, collection « le buisson ardent », 1996, 1999 (en collaboration avec Pierre Dhainault) 

– Pas si sages, avec Françoise Lison-Leroy, L’Arbre à Paroles, 1999.

– Noville sur Mehaigne, L’Eperluète Editions, 1999. Images de Alain Winance

– Et nous par tous les temps, Laon, La porte, 2008 (en collaboration avec Françoise Lison-Leroy)

 Piqués des vers, 300 coups de  coeur de Verhaeren à Verheggen,Espace Nord n.300. Anthologie en collaboration avec Christian Libens 2010, 2014 

– L’eau à la bouche, Poésie, ma saison Desclée de Brouwer collection « Littérature ouverte » 2011, Anthologie de poésie francophone

– De seuil en seuil , Images de Jean-François Ramolino, Editions de la Lune bleue, janvier 2014, La Porte 2014

– En train d’écrire  (avec Françoise Lison-Leroy et photographie de Iris Van Dorpe) Éd. Les Déjeuners sur l’herbe, Merlin, 2016

– Les déserts fleurissent, La porte, 2016 

– Palimpseste, Veine, Noir/Mine, Poussière, Convulsion in Bruno Gérard, Maison de la Culture de Tournai, 2017 

– Les couleurs et les rythmes s’épousent, La Porte, 2018

– Le Jour Coude à Coude

– Livres d’artiste avec Marie Desmée, Ghislaine Lejard avec Jo Ann Lanneville (Québec)

Lettre d’Atonie, encre originale de Robert Lobet, Editions Jacques Brémond, coll. Les petites lettres, 2020

– Le livre dont la couverture est affichée Le jour coude-à-coude, dessins de Camille Nicolle, Esperluète, coll. L’Estran, 2020

 

 

 Collaboration à de nombreuses anthologies

  

– 500 poèmes de la vie quotidienne Éd. Duculot, Paris – Gembloux, 1985 

– S’il vous plaît, destine-moi un poème. Éd. Hauts de France Lillers, 1991 

– Paraphes. Éd. Hachette, Paris, 1991, coll. « Fleurs d’encre »

– La poésie francophone de Belgique. Éd. Académie royale de langue et littérature françaises, Bruxelles, 1992

– Luttes et luths.Éd. Hachette, Paris, 1992 , coll. « Fleurs d’encre ».

– L’amitié des poètes. Éd. Hachette Paris, 1992, coll. « Fleurs d’encre »

– Cinquante ans d’Unimuse Éd. Unimuse, Tournai, 2000.

– Le Siècle des femmes (anthologie par Liliane Wouters et Yves Namur) Éd. Les Éperonniers Phi, Bruxelles, 2000, col « Passé présent ».

– Une note pour Chacun sur des photos de Frédéric Pauwels, 2002 Pink Lady, Octobre rose, 2016Photographies A. Delsar.

– Des racines et des arbres. 32 écrivains, poètes, et artistes, Idem terre, 2015. Photographies B. Dachy

– Martine Cornil, Bords de monde Vingt-neuf auteurs Une photographe Trente regards Et l’infini des possibles, Maelstrom , 2012

-Pas d’ici, pas d’ailleurs. Anthologie poétique franquophone de voix féminines contemporaines. Voix d’encre. 2012

– Photos d’Alain Breyer, Vive le Tour, Edtion Unimuse, Maison de la Culture de Tournai, Ville de Tournai, 2012 – Calendrier de la poésie francophone, l’Année en poèmes, Alhambra

– Dans les plis déliés Poème sur une photo d’Anne-Sophie Costenoble, Poeticon n.1 Éditions Les Déjeuners sur l’herbe, Merlin, 2017.

– Poèmes autour de l’œuvre d’Alexis Lippstreu In Poeticon n.2 Éditions Les Déjeuners sur l’herbe, Merlin, 2017.?

– Silence et Partage, Photographie de Bruno Rotival, texte collectif, Paris, Mediaspaul, 2018

– La Beauté. Ephéméride poétique pour chanter la vie. Anthologie établie par Bruno Doucey & Thierry Renard.       

– Peintures & estampes de Robert Lobet, Editions Bruno Doucey, 2019

– Le Regard souverain, Les plans-reliefs dans les collections du Palais des Beaux-Arts de Lille, Invenit, 2019 

– Le système poétique des éléments, 2019 Edition Invenit

– Poèsie en liberté, 2017 Edition Bruno Doucey

 

 ESSAIS

– Suzanne Lilar, Bruxelles, Labor, 1992 Coll. « Un livre, une oeuvre ».

– L’enfant Neuf

– Célébration du quotidien

Coll. Littérature ouverte, Paris, Desclée de Brouwer, 1997; réédition 2007. En poche, Embrasure, Factuel, 2010 ; Groupe Artège, 2015. A paraître en CD MP3 Saint-Léger Productions coll. Tout à tous.

 

 » Nous vous en prions, sous le familier, découvrez l’insolite, sous le quotidien, décelez l’inexplicable. Puisse toute chose dite habituelle vous inquiéter. « Colette Nys-Mazure a pris au sérieux l’exhortation de Brecht pour nous offrir cette Célébration du quotidien. Car dans la routine des jours, nous sommes bien souvent ailleurs, absents à nous-mêmes, sourds à ce miracle continu qu’est notre vie ordinaire. A travers une écriture poétique et très féminine, Colette Nys-Mazure célèbre la trame secrète de nos existences : «  Chaque matin, je m’étonne et je me réjouis d’être en vie. Je ne m’y habitue pas. « 

 

– Les ombres et les jours, Bruxelles, Editions Alice, 1999,Coll. Noms de Dieu. L’intégrale des entretiens d’Edmond Blattchen,

– Célébration de Noël,Paris, Desclée de Brouwer, 2000

– Célébration de la Mère .Regards sur Marie En collaboration avec Eliane Gondinet-Wallstein. Coll. Célébrations. Paris, Albin Michel 2000, réédité sous le titre Célébration chrétiennes, Albin Michel, coll Spiritualités, 2004       

– Secrète présence, Collection Littérature ouverte, Paris, Desclée de Brouwer, 2001, 2009

– La chair du poème, Petite initiation à la vie poétique, Paris, Albin Michel, 2004

– Tahar Ben Jelloun , le fou, le sage, écrivain public, La Renaissance du livre, 2004

– L’enfant neuf

Paris, Bayard, 2005 , Le Seuil, coll. Points vivre, 2017

En moins de trois mois, Colette Nys-Mazure, fillette insouciante de sept ans, perd ses deux parents. Après ce séisme, il va falloir continuer à vivre, à ne pas s’enfoncer dans le malheur ; il s’agit de construire sur les ruines de sa famille.Des années plus tard, l’auteur pose son regard d’adulte sur cette blessure d’enfance et retrace sobrement le cheminement nécessaire, éclairé par l’émerveillement de vivre intarissable et le désir de ne plus rien gaspiller.Un livre sobre, lumineux et riche d’espérance.

 

– La liberté de l’amour, conversation avec Christophe Henning, Paris, Desclée de Brouwer 2005  

– Célébration de la lecture, La Renaissance du livre, 2005, collection « Références » ; Réédition Luc Pire, 2008

– Prières glanées, Éditions Fidélités, 2003, illustration Bern Wery. Rééd.2006.

– Du récit poétique in  Roman-récit , Éditions Lansman, 2006. Coll. Chaire de Poétique de l’UCL 

– L’âge de vivre, Coll. Littérature ouverte,Paris, Desclée de Brouwer,  2007

 A nous deux ! , Bayard, 2008

– l’Espace du pardon sur un tableau du Pensionnaire de Saraceni,Le Reniement de Saint Pierre, Editions Invenit, coll. Ekphrasis, 2011

– Le Soleil ni la mort, sur un tableau de Vallotton, Invenit, 2013, coll. Ekphrasis

 Dieu au vif, Sur le chemin où Tu m’espères, Mediaspaul, 2014, collection Grands témoins

– La vie poétique, j’y crois

Bayard, 2015, collection J’y crois. 

 

 Colette Nys-Mazure relève un défi dans ce texte témoignage très personnel : elle décrit avec émotion et conviction l’action de la littérature sur les femmes et les hommes. Comment, dans des situations concrètes, la poésie rejoint l’existence de chacun au plus intime. C’est une visite à une amie gravement malade à l’hôpital, une rencontre avec des jeunes lycéens de banlieue, la correspondance que l’écrivain entretient avec des lecteurs, des anonymes touchés par la grâce.

– Cette obscure clarté Salvator 2015

 

Cette «obscure clarté » dont nous parle Colette Nys-Mazure n’est pas tant l’évocation d’un célèbre vers de Corneille qu’une méditation sur l’expérience personnelle du vieillir ancrée sur le quotidien, du passage du 3e au 4e âge avec cette écriture qui n’appartient qu’à elle. Aujourd’hui, bien des romans mettent en avant des figures de personnes âgées comme Ensemble c’est tout, mais aucun ne s’arrête sur la dimension existentielle et spirituelle. Ce livre veut donc mettre en avant « l’obscure clarté » qui sourd du quatrième âge. Sans craindre d’évoquer les limitations imposées par l’usure de la machine humaine, du corps et parfois de l’esprit, sous le regard malveillant d’une époque en proie au jeunisme et au consumérisme, sans pour autant idéaliser non plus un temps de retraite vanté par les magazines ou les croisières. Il s’agit davantage de s’attacher à ce qui change, bouge, évolue en soi et autour de soi. Le rapport au temps, au couple, à la famille, à l’amitié, à la société, au monde à feu et à sang…Mais aussi pour être à l’écoute des voix d’espérance envers et contre tout, redire la saveur de la vie...

– Quand tu aimes, il faut partir

sur Maternité de Modigliani, Invenit, 2016, coll. Ekphrasis

  

Amedeo Modigliani peint en 1919 sa jeune compagne enceinte, Jeanne Hébuterne portant sur ses genoux leur premier enfant. Ils se sont rencontrés en 1916, elle a 19 ans, lui 34. Contre l’avis de sa famille, elle le suit, bien décidée à vivre pleinement son amour. Elle se suicidera le lendemain de la mort du peintre, emportant avec elle l’enfant à naître

 

– Eveil à la poésie, l’Arbre à paroles, 2017 coll. Midis de la poésie

– Colette Nys-Mazure, quelque chose se déploie,  dialogue avec Frédérique Dolphyn, ESperluette 2017, coll. Orbe

– Prières par tous les temps, Fidélité, 2018

Le chant des jours. Une traversée de l’année avec Marie Noël, DDB poche

ROMANS

 

– Perdre pied, Desclée de Brouwer, 2008,  coll. Littérature ouverte

 Anna , Weyrich, 2016, coll. La Traversée

NOUVELLES

– Contes d’espérance , Paris, Desclée de Brouwer, 1998; coll. Littérature ouverte. Le Grand livre du mois, 1998; réédition livre-CD, Groupe DDB, Lethielleux, Paris, 2010

– Battements d’elles . Coffret « Expressions de femmes » édité par le CER SNCF du Nord Pas de Calais et Desclée de Brouwer, 2000. Réédition dans coll. Littérature ouverte, Desclée de Brouwer. 2000 puis 2014.

– Sans y toucher , La Renaissance du Livre, 2004. Réédition Labor puis Luc Pire, 2005 coll. Espace Nord / nouvelles n.220. Prix ??Gauchez-Philippot 2006

– Tu n’es pas seul , Albin Michel, 2006

– Courir sous l’averse , Desclée de Brouwer, 2009 , coll. Littérature ouverte.

– Noël en ce monde, contes pour aujourd’hui, Lethielleux-Desclée de Brouwer, 2009 (livre-CD),

– L’envers et l’endroit précédé de Tapisserie angevine, Le Mans, éditions Cénomane, col. Mots-nambules, 2011.

Nombreuses nouvelles publiés par l’AKDT de Libramont accompagnées d’illustrations d’artistes, par La fureur de Lire, la SNCF Nord Pas de Calais etc

 

Dans des collectifs

 

Saisons d’Escaut Éd. Unimuse, Tournai, 1986.

Légendes pour un avenir Éd. Unimuse & Maison de la Culture de Tournai, Tournai, 1989.

Lire, relier in Une aventure universitaire 750 ème anniversaire de l’Université Catholique de Louvain,         Racine,2000

– Je t’aime question d’époque, Editions complexe, 2001 avec Marcher de nuit, p.275 à 283

– Suivez mon regard, Coups d’oeil littéraires sur la Wallonie et son patrimoine sous la direction d’Armel Job et Christian Libens, Institut du Patrimoine Wallon, Namur, 2011 avec un récit (p.292 à 297 L’enlèvement, illustré par une photographe d’Alain Ceysens

– Fictions européennes, Hors série 2008,  Le Cahier de Laboratoire de l’Observatoire de L’Espace du CNES L’Espace intérieur p. 14 à 19

– Petites musiques de nuit aux éditions du Grand Miroir, La Renaissance du Livre 2012 Tombeau des Gnossiennes p. 91 à 103

– Déambulation romaines, 28 écrivains à l’Académia Belgica, Didier Devillez Editeur, 2012 p. p.133 à 139 Rome Que nul ne meure qui n’ait aimé.

– Fragments de Surditude, édtions de l’APEDAF, Les Cahiers de la Salamandre n.4  avec Itinéraire brouillé, p.49 à 53

– Moebius n.126 Dignité/Intégrité, Montréal 2010 avec Levée des sources p.41 à 46 

– Une tour en tête in Paroles d’Hucbald,Les Editions Nord Avril, 2013 P42 à 44

– Nouvelles belges à l’usage de tous, cjoisies par René Godenne, Espace Nord n.293

– J’en écris de toutes les couleurs in collectif Victor, 2017 hors commerce   

– Passer la frontière in Cartographies picarde, Unimuse-Mayak_Maison de la culture de Tournai, 2017

– Rouge mise en plis, L’Âne qui butine, 2017, Collection : Scolopendre  en collaboration avec l’artiste Annette Masquillier, Françoise Lison-Leroy, Marianne Kirsch et Anne Létoré

– On n’entre pas sans frapper in Balance ta vie, Ker éditions, 2018 

THÉÂTRE

– Tous locataires, Charlieu, La Bartavelle, 1993. (En collaboration avec Françoise Lison-Leroy). Créé le 27 avril 1993 à la Maison de la Culture de Tournai par le groupe L. Traduction anglaise par Anne-Marie Glasheen. Réédition Lansman, 2002

– Dix minutes pour écrire in Enfin seul (2), Lansman, 2002. Créé le 3 octobre 2002 au théâtre de l' »L » à Bruxelles.

– Un théâtre de femmes, les Ateliers Kollontaï 1977-1980, Carnets de création théâtrale, Le Cerisier , 2015

JEUNESSE

 

– Flore et Florence, Editions Mémor, coll. Couleurs, 2002, En collaboration avec Françoise Lison-Leroy.

– Enfance portative, Luce Wilquin, 1997, illustrations de Laurence Forbin. Réédition Esperluète , 2000, Illustrations de  Anne-Catherine Van Santen.

– Je n’ai jamais dit à personne, Esperluette édition, 2001. En collaboration avec    Françoise Lison-Leroy, Illustration de Montse Gisbert

– Depuis ce jour, collection « A l’abordage », Labor 2005. Réédition Mijade, 2009. Illustrations de Estelle Meens.

– Conte à deux, illustrations de Valérie Vercauteren, Tu-mult, 2009

– Les questions de Lucas  Mijade, 2012 , collection J.

– Encore un quart d’heure , Esperluète, 2012, avec Françoise Lison-Leroy et l’illustration de Camille Chevrillon

– Prières pour tous les enfants, Salvator jeunesse, 2015, illustrations de Mizuho Fujisawa

 – Ma maison, c’est là où je vis, CNCD 11.11.11, 2016 , illustrations d’Aurélia Higuet.

LIVRES D’ARTISTES

 

– (L)ivre, La Taupe, 2001, dans un coffret consacré aux lettres de l’alphabet- Elles en ligne  Gravures de Manuela Pamelin,  Galerie Tumult, Tournai, 2003.

– Cinq sizains mobiles , estampes de Auck, Paris,  La Hune Brenner, 2003

– En tous sens, 7 lithographies rehaussées sur papier de Chine de Auck, Paris, La Hune, Brenner, 2005

  • Mémoires, poèmes de Colette Nys-Mazure, Photographies de Francis Jalain, 2006

  • Hors de soi, Les Carnets du Douayeul, avec un texte manuscrit et signée de l’auteur ainsi qu’ une gravure de Véronique Poppe , 2012

  • Itinéraire d’une fugue, avec trois illustrations et en couverture un dessin rehaussé de Auck, 2014

  • Contrechamp, images de Nelly Buret, Editions Entre 2, 2016 

  • Voies intérieures, poème au peintre Jean-Jacques Stenven, Editions KapqArt, 2016

  • Arbre pour mémoire, leporello à l’atelier lithographique de Bruno Robbe sur Canson édition 250 gr, Frameries, 2015, 30 exemplaires, augmenté de cinq épreuves et de deux H.C. tous signés par les deux auteurs. Huit dessins de Ariane de Briey. Impression taille-douce sur papier Reeves, édition Signum. 2017, Reliure Véronique Van Mol. Livre visible sur : http://www.arianedebriey.com/dessins.php

  • Connivences 7, Peintures et poésies à bord de la Belle Poule Goélette de la marine nationale Editions de la Margeride 2019

– Pour mémoire avec Ursula Caruel
« collection Livres Pauvres de Daniel Leuwers »

ARTICLES

 

Collaboration ponctuelle ou suivie avec  des journaux et revues de Belgique, France, Luxembourg, Suisse, Canada, Etats-Unis, Roumanie… par des poèmes, des articles, des entretiens

L’Arbre à paroles, Archipel, Cahiers Froissart, Présence, Le langage et l’homme, Coup de soleil, Estuaires, Lieux d’être, Marginales, Le Matin déboutonné, Nord, Le Non-Dit, Le Ligueur, Quatuor, Echo Magazine, Poésie présente, Poeticon, Rétroviseur, Le Spantole, Sources, Souffles, Arpa, Sarrazine, L’Estracelle , Dimanche, Panorama, La Croix, Vermeil, Horizon, La Vie spirituelle, Lumière et Vie, Paraboles, Rivages, Le Soir, La Vie, Le Carnet et les Instants, Forum pédagogique, le journal du Créa Théâtre, La Revue Nouvelle, Revue francophone, le Créfot, Psychologie Magazine, La Revue générale, Bulletin du Centre international de Documentation sur Marguerite Yourcenar, Parenthèse, Conférence, Francophonie vivante, Cahier des poètes de Rochefort-sur Loire, Nunc, La Chair et le souffle, Rodopi, Textyles, Indications, Etudes, Actes de différents colloques au Québec, en France, aux Etats-Unis, Hommages à différentes personnalités littéraires, Ecrits du Nord…

Quelques études critique sur l’auteur et l’œuvre

– Jacques Lecomte, Colette Nys-Mazure, Maison de la Culture de Tournai, Indications, 1986, collection « Audiothèque des auteurs régionaux » cassette

– Michel Voiturier , Dossiers L

– Carl Norac Audax, Littérature féminine en Hainaut, 1992

-Joëlle Vitiello L’Eau, source d’une écriture dans les littératures féminines, francophones, Peter Lang, 1995 chapitre Courants poétiques dans l’œuvre de Colette Nys-Mazure

– Portraits et entretiens dans Panorama, Retro-Viseur Pierrre Vaast radio mars 2001 par Bernard Desmaretz, Hauteurs, revue pédagogique , CIEF ,La Revue Générale

– René Laurentine, Colette Nys-Mazure, poésie art te vivre http://écrits-vains.com/points-de-vue/renee_laruentine 

– Marie Bernanoce, Le jeu énonciatif chez Colette Nys-Mazure : une écriture des seuils, in Lieux d’être ?N.34, automne 2002

– Nicole Bajulazz-Fessler, La poétique du quotidien dans les nouvelles de Colette Nys-Mazure in Lieux d’être, n.34, automne 2002

– Présence et enthousiasme p.11 à 19, Propos recueillis par Gérard Durieux et Françoise Vanesse Puis

– Biblirama, Périodique trimestriel édité par la F.I.B.B.C. 3 trimestre 2010 

– Rencontre avec Colette Nys-Mazure, poète et écrivain avec Sylvie Hendricks en janvier 2018,  

– Revue Florilège n.142 de mars 2011 sous la plume d’Annie Raynal, chronique Les fruits du poémier : Une rencontre en poésie avec Colette Nys-Mazure

– Le Carnet et les Instants de janvier 2013  n.174 a publié un article de Michel Torrekens Mes éditeurs et moi, Colette Nys-Mazure p.16 à 19

– Averse n.3, Automne 2009 a publié p. 42 à 53 un entretien intitulé Redéployer le tissu de la vie

– Nausicaa Dewez Célébration de la lecture de Colette Nys-Mazure Peindre la lecture, lire la peinture, 2007 L’article est publié sur une revue en ligne (aucun tirage papier), Textimage, et est toujours disponible sur le site de cetterevue https://www.revue-textimage.com/sommaire/sommaire_02varia.htm 

– Encres vagabondes Entretien avec Nicole Bajulazz-Fesler: La poésie est ma langue maternelle

– Traversées n.66 Septembre 2012  Mieux connaître Colette Nys-Mazure p.3 à 12

– La Bible chez Lucien Noullez, Colette Nys-Mazure et Liliane Wouters, par Marie Clotilde Roose. Editions Champion (Paris), 2012

– Colette Nys-Mazure accordée au vivant, Mathieu Gimenez, Luce Wilquin, 2014

Colette Nys-Mazure ou l’attention vive

(sous la direction de Anne Prouteau) Éditions Salvator, Paris, 2017 

 

De poème en poème, de livre en livre, Célébration du quotidien, Secrète présence ou L’enfant neuf, Colette Nys-Mazure a toujours l’attention en éveil. Depuis toute jeune, elle apprend à observer et à contempler : les bas nuages du Nord, les animaux des fermes voisines, les changements de saisons, les effets de lumière et ceux du vent. La création et sa féconde diversité l’inspirent sans qu’elle oublie pour autant de considérer « la mort, le vide, l’angoisse suante ».

Or, le vivant est multiple, épars, diffus, innombrable. Pour le dire, il faut s’accorder à lui, imiter son foisonnement et son unité. Se révéler singulière et plurielle. Vivre, lire, écrire de lieu en lieu.

Dirigé par Anne Prouteau, ce livre se veut un hommage à Colette Nys-Mazure, avec des poèmes inédits de celle-ci, mais aussi les contributions de Gilles Baudry, Marie Bernanoce-Brulotte, Patricia Bonnin, François Cheng, Sylvie Germain, Mathieu Gimenez, JeanLavoué, Marc Leboucher, Françoise Lison-Leroy, Anne-Marie Loyer, Marion Muller-Colard, Marie-Claude Rousseau, Jean-Pierre Siméon, Dominique Tourte et Myriam Watthee-Delmotte.

 

– Emmanuel Godo, Le principe Espérance : Célébration du quotidien de Colette Nys-Mazure , in numéro spécial de Nord 2018 consacré aux femmes écrivaines du Nord

 

Emissions de télévision en Belgique, en France, au Japon, au Québec

avec Michèle Cédric Dites-moi, Edmond Blattchen Noms de Dieu, Bertrand Révillion, Patrick Poivre d’Arvor,sur France 1 Vol de nuit ,  Catherine Matauch sur France 2, KTO….

 

Interventions radiophoniques avec Edmond Morrel, RCF Lyon, Paris, Belgique

CD-DVD-Vidéos

« Littérature au présent » reprenant 51 auteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles  2 livres + 4 CD, éditions La Maison d’à côté, 2004.

Colette Nys-Mazure, Poète, chrétienne et libre. Benoît Vandeputte-Alain Hakim, KTO ; Le jour du Seigneur, 2009, 5min.

– Anthologie vidéo, 50 portraits Femmes poètes Livre DVD par Marie-Hélène Audier, 2010

– Itineart présente Infini paysage par Marie-Hèléne Audier, film de 110 minutes, anthologie vidéo Sélection printemps des poètes

– Gérard Pitiot, Féminins Poèmes 12 chants d’elle et 2 des îles.

PRIX

 

– Froissart 

– Charles Plisnier

– Grand Prix de Poésie pour la Jeunesse  du Ministère de  l’Education nationale, de la Jeunesse et des sports, Maison de la Poésie. Paris

– Max Pol Fouchet de Poésie  

– Prix de la ville du Touquet

– Prix Gauchez-Philippot de la nouvelle 

– Prix des Ecrivains chrétiens pour l’ensemble de l’œuvre

– En 2002, la princesse Mathilde de Belgique lui remet au Palais des Académies de Bruxelles ( Belgique) le Grand Prix du Centenaire de l’Association des Écrivains Belges de langue française pour sa nouvelle « Moi qui pâlis au nom de l’Alpha.

– Prix de la nouvelle romaine, Rome 2005

– Prix Joachim du Bellay pour l’ensemble de son oeuvre.     

TRADUCTIONS

 

EN NEERLANDAIS

– Célébration du quotidien / Verrassend (on)gewoon door Goedroen Debroey, Averbode, 2002

– Secrète présence / Verborgen aanwezigheid door Goedroen Debroey, Averbode, 2002

– Depuis ce jour, Averbode, 2009

– « Mots sans frontières« , anthologie de poésie bilingue réalisée par le Conseil Général du Département du Nord et la Province de Flandre occidentale, partenaires depuis 1989, 2007(p.184-185), traduit en néerlandais par Katelijne De Vuyst

 

EN ITALIEN

(Servitium editrice)
– Célébrazione del quotidiano, 1999 (traduit par Fernanda Littardi Zunino), en poche 2006
– Uscita dai margini, 1999 (traduit par Fernanda Littardi Zunino)
– Le ombre e i giorni, 1999 (traduit par Espedito D’Agostino)
– Racconti di speranza, 2000 (traduit par Fernanda Littardi Zunino)
 Nativita, 1999 (traduit par Fernanda Littardi Zunino)
– Segreta presenza, 2002 (traduit par Fernanda Littardi Zunino)
– Tu non sei solo, 2010 (traduit pas Maddalena Cavalleri)
– Il bambino nuovo, Messaggero di san Antonio Editrice, 2006 (traduit par Giannino Pulit)
– Rose del Belgio, Racconti di scrittrici belghe, Rome, edizioni e/o, A cura di Fernanda Littardi, 2005 Une des nouvelles de « Battements d’elles », intitulée « Je ne suis pas ta mère » y figure.
 Il grido dell’alba, traduit par Chiara De Luca Editions  Kolibris, Bologne, 2010

 

EN ANGLAIS
– Celebration of the Everyday, translated by Renée Linkhorn, collection Belgian Francophone Library, New York, Peter Lang, 1998.

« Tenants All » Tous locataires , théâtre, en collaboration avec Françoise Lison-Leroy. Traduit par Anne-Marie Glasheen)
  in the key to our aborted dreams Five plays by contemporary Belgian Women Writers Fabien Lalande, Lison-Leroy et Nys-Mazure, Tison, Wouters, collection Belgian Francophone Library, New York, Peter Lang, 1998.
– Belgian Women Poets, an anthology edited and translated by Renée Linkhorn and Judy Cochran, Collection Belgian Francophone Library,New York, Peter Lang, 200.

 

EN ALLEMAND
– Anthologie Encore une journée / Ein weiterer tag. Anthologie de poètes francophones de Belgique. Embach. Editions En forêt, 1996 par Rüdiger Fischer

 

EN TCHEQUE
– Haute enfance Vysoke detstvi par Jana Boxbergerova, Praha, Protis, 2002
– Sur les ailes de l’Oiseau bleu, Anthologie de poèmes de 33 auteurs francophones de Belgique, Prague, Mlada Fronta, 1997 par Jana Boxberger

EN ROUMAIN
– Ordinul Focului (anthologie des recueils parus entre 1975 et 1999), traduction de Linda Maria Baros

– Na krídlech modrého ptáka. Éd. Mladá Fronta, Prague, 1997.

 

EN ANGLAIS et NEERLANDAIS
– Anthologie Muse, Kent County Council, 1997 par Anne-Marie Glasheenen Stella Bellem. Par A-M Glasheen et Jean-Pierre Dumolyn

 

EN NEERLANDAIS et RUSSE
– Mots à vivre, Cordon Nord Sud, CD Media Animation.En Russe traduit par Ivan Riabtchii, 2009

 

EN ISLANDAIS
– Fuglàr, eldingàr og fleiri andràr, réalisation et traductions de Tor Stefansson aux éditions Valdimar Tomasson, anthologie de la poésie belge avec le soutien de la Communauté Française (p.115 à 134 )

EN ARABE
– Célébration du quotidien, traduit par Ahsain Soulaimane, Tanger, Maraya, 2008.

EN ESPAGNOL

– « Jardines de Belgica » Poetas belgas de lengua francesa, universidad nacional autonoma de Mexico, Meixico, 2007 Poemas y Ensayos, coleccion dirigida por Marco Antonio Campos, traduccion Stefaan van den Bremt y Marco Antonio Campos, Prologo Pierre Tréfois (p.61 à 77)

– « Constelacion de poetas francofonas de cinco continentes » (Diez siglos) Seleccion, traduccion y notas de Véronica Martinez Lire Aazl Weiss, Editorial Espejo de viento, 2010

EN LETTON

« Fragments... » édition bilingue français-letton d’une anthologie de textes de Philippe Braz, Claude Duneton, Colette Nys-Mazure, Préface de Maryla Laurent, traduction de Astra Skrabane, Centre Culturel français de Riga, Lettres Européennes, Maison internationale des écrivains et traducteurs de Ventspils, Centre de littérature lettone, 2007 (p.46 à 63)

EN POLONAIS

Tôt ou tard se déchire la soie de l’enfance et Sans y toucher , la nouvelle titre de l’ensemble Sans y toucher, La Renaissance du livre 2004; Labor , 2005, Espace Nord n.220 traduites en polonais, la première par Anita Lorek et la deuxième par Hanna Abramowicz publiées dans Rita Baum, n.9, Wroclaw, 2005

EN JAPONAIS

Poèmes de Pays de la Loire, 2005 Extraits de poèmes publiés au bleu (Depuis ce jour) , Éditions Bunkeido Co., Ltd, Japon., 2009 

-Depuis ce jour

EN DANOIS

Depuis ce jour , traduit par Lena Lamberth, Lamberth, 2009.

EN VIETNAMIEN

Depuis ce jour Tu’ ngay hôm ây tranduit par Vo Hua Van My,  Editions Nha Xuat Ban Tre, 2017